Il y a un type au bureau, qui m'appelle systématiquement Yves. Nous avons partagé un chef et un paquet de réunions en 2010, mais nous ne travaillons plus ensemble.

Depuis, quand nous nous croisons dans l'ascenseur, il me dit "bonjour Yves" avec un très gentil sourire.

Il s'appelle Yves lui-même et semble très content de connaître quelqu'un qui porte le même prénom.

Sauf que je ne m'appelle pas Yves.

Je lui ai dit plusieurs fois que je me prénommais Bertrand mais l'information n'a pas dû lui plaire : il continue à me dire "bonjour Yves" en souriant. Et il y met un tel enthousiasme que je n'ose plus le reprendre.

Ce matin, nous nous sommes croisés, il m'a salué - "bonjour Yves". Je lui ai répondu "bonjour Bertrand".